Critères d`admissibilité et d`analyse utilisés pour établir des variables en tant que modérateurs et médiateurs pour l`approche Baron & Kenny et l`approche MacArthur 1Médiateurs et modérateurs du traitement dans les essais cliniques randomisés, coparrainé par le national L`Institut de santé mentale Grant MH030915 et le réseau de recherche de la Fondation MacArthur sur la psychopathologie et le développement, tenue du 17 au 18 novembre 2003 à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Étant donné le rôle de plus en plus important des modérateurs et des médiateurs dans la recherche clinique, des définitions claires des deux termes sont indispensables pour éviter des résultats incohérents, ambigus et éventuellement trompeurs. Dans la recherche sociale/comportementale, les critères de ces définitions sont depuis longtemps ceux introduits initialement par Baron & Kenny en 1986 (baron & Kenny, 1986). Bien qu`il y ait eu une prolifération de méthodes pour mettre en œuvre ces définitions (Collins, Graham, & Flaherty, 1998; James & Brett, 1984; Kenny, Kashy, & Bolger, 1998; MacKinnon, Lockwood, Hoffman, Ouest, & Sheets, 2002; Shrout & Bolger, 2002), les définitions elles-mêmes ont à peine changé. Récemment, les modifications apportées à ces définitions ont été introduites par un sous-groupe de MacArthur Foundation Network (Kraemer et coll., 2001, 2002), qui s`intéresse à ses applications cliniques. Dans cet article, après avoir clarifié les différences de critères entre les approches, la justification des modifications est expliquée et les implications pour la conception et l`interprétation des études futures sont examinées. Enfin, les changements apportés à l`approche MacArthur depuis son introduction il y a 5 ans et les orientations futures sont discutés. Parce que l`approche Baron & Kenny ne spécifie pas un critère de préséance temporelle pour la modération, il n`est pas clair qui de deux variables est le modérateur et que l`on est modéré. Considérez un exemple: Supposons que les participants dépressifs d`un ECR soient randomisés dans l`une des deux interventions dans le cadre d`une étude examinant les modérateurs et les médiateurs de l`intervention. Pendant la période d`intervention, certains participants à chaque intervention éprouvent un événement traumatisant (perte de travail, décès d`un être cher, etc.) qui n`est pas associé à l`assignation aléatoire de l`intervention. Si les participants à une intervention font mieux face à l`événement traumatisant que les participants à l`autre intervention, cela pourrait se refléter dans un effet d`interaction entre l`intervention et l`événement traumatique sur le résultat. L`approche Baron & Kenny pourrait conclure soit que l`intervention modère l`événement ou que l`événement modéle l`intervention, étant donné l`absence d`un critère de précédence temporelle pour l`intervention et l`événement. Pour éviter de telles situations, l`approche MacArthur impose le critère d`admissibilité de la prééminence temporelle pour la modération: un modérateur M doit précéder T.

sur la base de ce critère, l`approche MacArthur conclurait sans ambiguïté qu`ici l`intervention Modéle l`événement, puisque l`intervention précède l`événement traumatisant, l`intervention n`a pas été associée à l`événement traumatique, et l`intervention prédit la façon dont les participants réagissent à un événement traumatique ultérieur. Bien que ces définitions conceptuelles soient succinctes et claires, une approche systématique pour l`application de ces définitions dans la recherche empirique est nécessaire pour déterminer si la relation entre deux variables x1 et x2 et un résultat O est une de modération, médiation ou non, et si x1 modère (médite) x2 ou si x2 modéle (médiat) x1. En soulignant les inquiétudes concernant les ramifications des inférences erronées dans la recherche clinique, nous ne suggérons pas que ceux qui travaillent dans les sciences sociales/comportementales soient protégés contre les conséquences des erreurs d`inférence associées aux ambiguïtés.